Etude APS – Générateurs de Vapeur

Installation de traitement des générateurs de vapeur « usés » issus du programme de remplacement dans les réacteurs nucléaires REP français

Donneur d’ordre : EDF
Lieu de projet : France
Période : 2012 – 2014
Mission : Etude d’esquisse et de faisabilité
Indication montant travaux : n.c.

Etude APS - Générateurs de Vapeur

Description projet


Dans le cadre de la campagne de maintenance visant à remplacer l’ensemble des Générateurs de Vapeur, EDF a étudié la possibilité de réaliser une installation de traitement des GV « usés ». L’installation doit permettre de démanteler les 182 GV implantés dans les centrales nucléaires du parc REP français actuellement en exploitation.

A travers plusieurs configurations d’installation et plusieurs scénarios de démantèlement, l’étude devait déterminer la faisabilité technique et la rentabilité économique de ce grand projet.

ATR Ingénierie a réalisé pour le compte d’EDF une étude d’esquisse et de faisabilité afin de proposer une configuration d’installation capable de traiter l’intégralité des GV sur une période de 30 ans.

A l’issue d’une étude bibliographique avancée sur l’ensemble des procédés de découpe, d’assainissement et de fusion pouvant être implantés et mis en œuvre dans le cadre du démantèlement des GV, une modélisation détaillée de l’installation a été réalisée.

Cette première phase a permis à ATR Ingénierie de dégager 3 scénarios de démantèlement possibles, qui ont été proposés au client.

Pour chacun des scénarios proposés, ATR Ingénierie a développé :

  • Une étude de flux, permettant de vérifier la faisabilité du traitement des GV dans le temps imparti,
  • Une planification détaillée, permettant d’identifier la durée de traitement totale d’un GV,
  • Une analyse technico-économique, permettant de dégager les configurations les plus intéressantes financièrement.

Les dossiers ont été complétés d’une analyse fonctionnelle, d’une étude d’impact environnemental, d’une analyse du statut administratif et d’une évaluation de la dosimétrie d’exploitation.