Générateurs de vapeur

Générateurs de vapeur

Donneur d’ordre : EDF

Analyses thermohydraulique et vibratoire


Modélisation des écoulements thermohydrauliques 3D dans le cadre des études de surveillance sur les générateurs de vapeur de remplacement avec pour objectif :

  • Vérification des performances
  • Détermination des champs de vitesse en situation dégradée : problématiques de colmatage des plaques entretoises
  • Evaluation de l’impact des principaux paramètres ayant une influence sur la sûreté et les performances des tranches REP
Colmatage plaques entretoises

Calcul de la tenue des internes


Calcul de la tenue des internes de différents générateurs de vapeur soumis à différents chargements d’intensités variables. 4 modèles sont utilisés :

  • Un modèle global, représentant la totalité des internes de GV et de l’ensemble inférieur du GV (PE et PRD représentées en éléments coques)
  • Deux modèles locaux de PE et de PRD représentés en 3D avec gestion du contact entre la plaque et les tirants et prise en compte de l’élastoplasticité. Les déplacements des tirants issus du modèle global y sont imposés
  • Un modèle local de PT représentant une section de PT et un tirant modélisé en nœuds communs, avec gestion du contact entre la PT et le tirant et prise en compte de l’élastoplasticité.
Tenue des internes de générateurs de vapeur

Analyse de la pression d'éclatement de tubes de GV avec usures postulées


Analyse de la pression d’éclatement de tubes de GV avec usures postulées en partie droite de tubes (cas d’une usure par frottement de type Tube / PE) et en partie cintrée de tubes (cas d’une usure par frottement de type Tube / Barres anti-vibratoires).

Les analyses sont en charge limite.

Différents profils d’usures sont réalisés (usures longues / courtes, circonférentielles, méplats, lunules…) et permettent d’évaluer l’impact sur pression d’éclatement de tube.

Corrélations calculs / essais.

Analyse pression d'éclatement

Analyses réglementaires à la fatigue et de risque de rupture brutale


Analyses à la fatigue selon méthodes RCC-M type B3200, B3600, ZE 200, et de risque de rupture brutale selon RCC-M ZG/RSE-M.

  • Fatigue : linéarisation des contraintes, calculs des contraintes alternées, facteurs d’usage, combinaison de situations, groupement de transitoire…
  • Rupture brutale : domaines fragiles et ductiles, méthode des coefficients d’influence (type Kcp), méthode « Intégrale J » sur maillage fissuré.
DACDRB