Afin de répondre à ses enjeux de développement et améliorer sa productivité, ATRIX s’est doté dans le courant du mois de mai d’un nouveau serveur de calculs dans ses locaux à Villeurbanne. Objectif : permettre à tous les ingénieurs du Groupe d’accéder aux calculs intensifs.

installation_nouveau_serveur_atrix

Ce serveur composé d’un cluster de 5 nœuds de calculs et 1 nœud de gestion aligne 136 cœurs et plus de 800 Go de mémoire en complément des capacités historiques.

Il est en mesure de mettre en œuvre tous les types de calculs qu’ils soient mécaniques et thermiques (Radioss, Optistruct, Ansys, LS-Dyna, Code Aster, Europlexus, …), fluides (Sc Stream, AcuSolve,…) ou liés à la physique nucléaire (MCNP, Formulaire Cristal, Darwin, Pepin..)

L’intégration de ce nouveau serveur repousse les limites :

  • Réalisation d’analyse plus complexes : analyses modales, spectrales, en fatigue, analyses transitoires, non linéarités matériaux, gestion des contacts…
  • Production de modèles de calculs plus gros (au-delà de 10 millions de DL pour les calculs mécaniques) et donc plus fidèles à la réalité,
  • Réduction des délais de traitement des simulations et de restitution des analyses atteignant des réductions d’un facteur 10 sur des calculs sismique temporel ou dynamique rapide (chute, crash).

Ce nouvel équipement permet également de réaliser de manière plus ambitieuse des plans d’expériences, des analyses de robustesse, probabiliste ou d’optimisation sur les différentes structures conçues par les ingénieurs du Groupe.

Il apporte précision et rapidité de traitement aux équipes ATRIX et confirme la volonté du Groupe de rester positionné sur des prestations à très forte valeur ajoutée.